Bien préparer sa saison de pêche

Êtes-vous prêt·e pour une nouvelle saison de pêche? Découvrez comment optimiser vos chances d’attraper des poissons et d’éviter les pépins techniques pendant vos sorties.

un homme qui lance sa ligne à l'eau

1. LES FILS

Le fil est l’élément qui vous relie au poisson. Il est crucial de vérifier régulièrement son état. Le début d’une nouvelle saison est un moment idéal pour le faire. 

2. LES NYLONS

Après un usage répété, les nylons peuvent donner des signes de fatigue. Inspectez-les soigneusement pour détecter tout problème.

Quoi faire si le fil vrille?
Si votre fil vrille anormalement en effectuant des boucles très serrées quand vous le déroulez, c’est probablement qu’il a de la mémoire. Autrement dit, le fil s’est torsadé et a pris la forme de l’enroulement autour de la bobine. Le fil en soi n’a pas perdu ses propriétés de résistance, mais cela peut entraîner quelques désagréments. Le risque de perruques au lancer est plus important, car la ligne aura tendance à s’emmêler dans les lancers. Nous vous suggérons de changer le fil afin de minimiser les désagréments et d’avoir la meilleure saison de pêche possible.

Quoi faire si le fil est dégradé?
Il faudra vérifier qu’il n’est pas pincé ou rugueux sur toute longueur. Un fil pincé perd de la résistance et peut casser en cas de lancers appuyés ou de tension forte (pendant le combat d’un gros poisson, par exemple). Vous devez aussi vérifier que la surface du fil est bien lisse. Si ce n’est pas le cas, c’est sûrement que le fil a frotté sur une branche ou des rochers et qu’il a perdu de la matière en surface. Là aussi, il sera moins résistant. Changez automatiquement le tronçon usé. À notre avis, il n’est pas nécessaire d’inspecter l’entièreté de votre fil, mais plutôt les 30 premières verges qui sont les plus utilisées.

Nylon pour pêche de la carpe

3. LES TRESSES

Elles nécessitent aussi une attention toute particulière, car une tresse en mauvais état peut vous nuire.

Vérifiez qu’il n’y a pas de nœud :
Il faut bien inspecter toute la ligne pour voir s’il y a des nœuds. Un nœud présent sur la ligne entraîne souvent la formation de perruques et peut causer une rupture du fil dû au frottement des anneaux de la canne. Donc si vous trouvez un nœud, vaut mieux couper le fil.

Vérifiez l’état de la fibre :
Le principal indicateur de l’état de la tresse est l’état de sa fibre. Si la fibre bouloche ou que le tressage n’est plus constant, votre tresse s’est dégradée et a perdu ses propriétés de résistance et de glisse. Dans ce cas, il faudra aussi couper la partie du fil abîmée.

Il est parfois douloureux de se séparer d’une grande longueur de tresse en raison du coût. Cependant, il vaut mieux le faire pour éviter les frustrations et les problèmes!

4. LES HAMEÇONS

Que vous ayez des hameçons montés, non montés, triples ou simples, donnez-leur un petit rafraîchissement pour retrouver un excellent piquant.

La rouille et l’oxydation
Si vous observez des traces d’oxydation ou de rouille sur vos hameçons, il faut agir tout de suite. Plus vous attendez, plus l’hameçon se dégrade.

- Astuce de pro :
Afin de retirer la rouille en profondeur, plongez vos hameçons rouillés dans un verre de boisson au cola. Après quelques heures, retirez-les et lavez-les à l’eau savonneuse pour enlever le sucre. En dernier lieu, il suffit de les rincer à l’eau claire et de les essuyer.

L’état des pointes
Une pointe bien affûtée signifie une meilleure pénétration et un minimum de décrochages. Nous vous conseillons de bien vérifier le piquant de vos hameçons, de les affûter régulièrement ou de les remplacer si leur état n’est plus convenable. En cas d’hésitation, changez d’hameçon.

Hameçons, fils, ciseau et tout le nécessaire pour préparer sa saison de pêche

5. LES VÊTEMENTS

Le confort est toujours primordial pour garantir une belle sortie, et cela passe principalement par l’étanchéité de vos vêtements de pêche.

Pour vérifier que vos bottes-pantalon sont bien étanches, vous pouvez les plonger dans une bassine d’eau et vérifier qu’aucune bulle d’air ne s’échappe. En cas de bulles, utilisez une trousse spécialisée pour les réparer.

À la longue, les pantalons et les vestes de pêche perdent leur déperlance d’origine. Afin de retrouver une bonne déperlance, lavez-les à la machine à l’eau froide. Sélectionnez un rinçage abondant et un essorage doux et privilégiez le séchage sur fil. À l’occasion, vous pouvez les passer à la sécheuse à température et durée minimale, ce qui améliorera également la déperlance. Une autre option est d’utiliser un vaporisateur déperlant afin d’augmenter la qualité et la durée de la déperlance.

6. LE MOULINET

Une fois votre fil bien inspecté, il est important de valider le bon fonctionnement du moulinet. Prenez le temps de bien tester toutes les actions de votre équipement. Si vous entendez des sons anormaux, vérifiez qu’aucun débris ou saleté ne se soit incrusté sous la bobine. Si certaines pièces ne s’opèrent plus comme avant ou présentent une friction anormale, nettoyez votre moulinet en le trempant dans l’eau claire.

un homme qui tient sa canne à pêche

7. LA CANNE À PÊCHE

Pour bien terminer votre préparation, prenez un moment pour vérifier l’état de vos cannes à pêche. Premièrement, inspectez chaque section de canne afin de vous assurer qu’il n’y a aucune trace d’impact apparent. Un choc contre un objet pointu pourrait avoir affaibli la canne et causé une fracture lors d’une tension sur le fil.

Deuxièmement, observez les œillets sur la canne afin de vous assurer qu’ils ne présentent pas d’encoche d’usure causée par le frottement du fil. Si c’est le cas, poncez-les légèrement pour rendre la surface lisse.

Finalement, assurez-vous que votre système de fixation du moulinet est toujours fonctionnel et solide. Vous ne voulez surtout pas vous retrouver avec un moulinet détaché lors d’un combat avec un poisson!

Raphael Cyr avec le poisson pêché

Raphaël Cyr

Cet article a été rédigé en collaboration avec ce passionné aussi directeur commercial de la chasse, la pêche et l'équitation pour Décathlon Canada.