Conseils pour courir à la noirceur

Courir de nuit demande des précautions supplémentaires. Savez-vous quoi porter ou comment choisir un bon parcours? Continuez votre lecture pour tout savoir sur la course à pied de nuit.

femme et homme courant la nuit

1. LUMIÈRE SUR LA SÉCURITÉ

Être visible et bien voir, c'est important! À la noirceur, vous aurez absolument besoin d'une lampe frontale. Ne sortez jamais sans, même si vous prévoyez courir sur des chemins bien éclairés. Emportez aussi des piles de rechange, et pratiquez-vous à les changer à la maison. Ce sera plus facile que de le faire pour la première fois à la noirceur, les doigts engourdis par le froid. Si vous courez sur des chemins peu fréquentés, vous pouvez même porter deux jeux de lumière (dont un sur votre torse) pour un maximum de sécurité.

2. Comment s'habiller pour courir l'hiver et en automne?

La course de nuit se pratique généralement lors des mois les plus froids de l’année. En amont d’une séance d’entraînement (même brève), il est préférable de choisir des vêtements chauds et respirants, et de miser sur le multicouche. Si vous avez trop chaud pendant l’effort, vous pourrez alors enlever des couches.

Astuces de pro :

- Protégez vos extrémités en portant des gants et une tuque, quitte à les enlever à mi-chemin si vous avez trop chaud. Pensez également au cache-cou!

- Optez pour des couleurs vives! Des vêtements réfléchissants ou des bandes réfléchissantes vous garderont au chaud en plus de vous rendre plus visible.

- Apportez votre cellulaire, batterie pleine et une collation. Il est important de pouvoir appeler les secours et d'être autosuffisant·e durant quelques heures en cas de problème.

homme vérifiant sa lumière

3. Planifiez bien vos trajets

Lorsqu'on pratique la course à pied à la noirceur, il vaut mieux savoir exactement où on va! Allez-y à deux durant vos premières sorties, et entraînez-vous en courant de courtes distances avant de vous lancer dans de plus longues courses ou des compétitions.

Astuces de pro :

- Allez-y graduellement, en commençant par de courts trajets que vous faites souvent durant le jour. Ainsi, vous pourrez mieux anticiper le relief du terrain et saurez où vous réfugier au besoin.

- Vérifiez la météo avant de partir. En compétition, le comité organisateur se chargera habituellement de vous informer des conditions météo. Il est préférable d’annuler une séance d’entraînement lorsque des précipitations abondantes (pluie ou neige) sont annoncées. De plus, si vous débutez en course à pied, mieux vaut éviter de sortir lorsque les températures sont négatives.

- Adoptez une foulée plus courte qu’à l’ordinaire afin d'éviter les chutes. Gardez les yeux sur votre trajectoire et environnement immédiat, sans pour autant omettre de vérifier régulièrement qu’aucun changement de terrain brutal ou inattendu ne se présente à l’horizon. N'oubliez pas de ralentir si le terrain est glissant ou boueux!